Lundi 13 décembre 1 13 /12 /Déc 01:21

 

Burettes Titrage

Détermination de l’Indice d’Acide des H.E.

 

Voici une méthode  homologuée pour la détermination de l’indice d’acide des huiles essentielles. L’indice d’acide permet de vérifier la qualité d’une HE, notamment en ce qui concerne sa dégradation avec le temps durant le stockage. Cette méthode convient pour toutes les HE, sauf pour celles qui sont riches en lactones.

 

Petit rappel sur les Lactones (ou Olides)

Ce sont les esters internes qui proviennent de l’estérification des radicaux acides et alcools contenus dans une même molécule. Les lactones possèdent généralement une puissante odeur fruitée ou lactée, proche notamment de la pêche et de la noix de coco, mais aussi de l’herbe fraichement coupée et du beurre. Elles sont présentes par exemple dans les HE de fève Tonka sous forme de « Coumarine », les HE de Céleri sous forme de « Sédanolide », ainsi que dans les HE de racines de Costus sous forme de « Costuslactone ». On les trouve encore dans les HE de racines d’Aunée sous forme « d’Allantolactone ou Hélénine », et dans les HE de Citron et de Bergamote sous forme de « Citraptène et de Bergaptène »

 

Principe de la détermination

La détermination de l’indice d’acide des huiles essentielles revient à neutraliser les acides libres de celles-ci par l’hydroxyde de potassium (KOH) ou potasse caustique.

 

Matériel

Outre le matériel courant de laboratoire, et notamment une burette de 25 ml graduée en 0,1 ml avec son support et une pipette à un trait de 5 ml, il convient de disposer d’un erlenmeyer de 250ml à large col et en verre résistant aux alcalis (borosilicate).

 

 

Réactifs chimiques nécessaires

-          Ethanol à 95 % V/V, fraîchement neutralisée par la solution de KOH en présence de phénolphtaléine ou    de rouge de phénol lorsque l’huile essentielle contient des substances composées de groupes phénoliques.


-          Hydroxyde de potassium, solution titrée environ 0,1 N dans l’éthanol, régulièrement contrôlée.


-          Phénolphtaléine, solution à 2 grammes au litre dans l’éthanol à 95 %.


-          Rouge de phénol, solution à 0,4 gramme au litre dans l’éthanol à 20 %.

 

Prise d’essai

La prise d’essai pour la détermination est de 2 g + 0,05 g d’huile essentielle pesée à 1 mg près.

 

Détermination

Introduire la prise d’essai dans l’erlenmeyer propre et sec, ajouter 5ml d’éthanol neutralisé avec la pipette, mettre 5 gouttes de phénolphtaléine (ou de rouge de phénol s’il s’agit d’HE phénoliques) puis neutraliser la solution obtenue avec l’hydroxyde de potassium à l’aide de la burette, jusqu’à l’apparition d’une coloration persistant quelques secondes. Si le volume versé, en millilitres, pour obtenir la coloration, est inférieur à 2 ou 3 ml recommencer l’opération avec une prise d’essai plus importante (par exemple 3 ou 4 g).

 

Expression des résultats

m = masse en grammes de la prise d’essai ;

V = volume en millilitres d’hydroxyde de potassium ;

L’Indice d’Acide I.A. est donné par la formule suivante : 5,61 x V

                                                                                                m

 

I.A. est donné avec une décimale.

Par J. A. DIPAGE - Voir les 0 commentaires
Publié dans : Huiles Essentielles
Retour à l'accueil

Bienvenue sur Sainte-liberté

Ils ont dit...

Sainte-liberte...

"La source de tous nos maux, c'est l'indépendance absolue où les représentants se sont mis eux-mêmes à l'égard de la nation. Ils ont reconnu la souveraineté de la nation et ils l'ont anéantie. Ils n'étaient, de leur aveu même, que les mandataires du peuple et ils se sont faits souverains, c'est à dire despote : car le despotisme n'est autre chose que l'usurpation du pouvoir souverain... Comme il est dans la nature des choses que les hommes préfèrent leur intérêt personnel à l'intérêt public, lorsqu'ils peuvent le faire impunément, il s'ensuit que le peuple est opprimé toutes les fois que ses mandataires sont absolument indépendants de lui : si la nation n'a point recueilli les fruits de la révolution, si des intrigants ont remplacé d'autres intrigants, si une tyrannie légale semble avoir succédé à l'ancien despotisme, n'en cherchez point ailleurs la cause que dans le privilège que se sont arrogé les mandataires du peuple, de se jouer impunément des droits de ceux qu'ils ont caressés bassement pendant les élections."


ROBESPIERRE

à la séance des Jacobins du 1er août 1792

 

 

  "Le ministère (parlant du ministère de la guerre) est un monde de papier. Je ne sais point comment Rome et l'Egypte se gouvernaient sans cette ressource : on pensait beaucoup, on écrivait peu. La prolixité de la correspondance et des ordres du gouvernement est une marque de son inertie ; il est impossible que l'on gouverne sans laconisme. Les représentants du peuple, les généraux, les administrateurs, sont environnés de bureaux comme les anciens hommes de palais ; il ne se fait rien , et la dépense est pourtant énorme. Les bureaux ont remplacé le monarchisme ; le démon d'écrire nous fait la guerre et l'on ne gouverne point."

SAINT JUST
à la Convention le 10 octobre 1793


 

« Comme l'intérêt humain est invincible, ce n'est guère que par le glaive que la liberté d'un peuple est fondée. »

 

Saint-Just     

 

 

Images Aléatoires

  • Rose chiffonnée
  • Tourment de rose
  • Blanches délicates
  • Rose dans l'arbre
  • Rose à la feuille
  • Rose perlée d'eau

Commentaires

overblog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés