Détermination de l’Indice d’Acide des Huiles Essentielles

Publié le par J. A. DIPAGE

Burettes Titrage

Détermination de l’Indice d’Acide des H.E.

Voici une méthode  homologuée pour la détermination de l’indice d’acide des huiles essentielles. L’indice d’acide permet de vérifier la qualité d’une H.E, notamment en ce qui concerne sa dégradation avec le temps durant le stockage. Cette méthode convient pour toutes les H.E, sauf pour celles qui sont riches en Lactones.

Petit rappel sur les Lactones (ou Olides)

Ce sont les esters internes qui proviennent de l’estérification des radicaux acides et alcools contenus dans une même molécule. Les lactones possèdent généralement une puissante odeur fruitée ou lactée, proche notamment de la pêche et de la noix de coco, mais aussi de l’herbe fraichement coupée et du beurre. Elles sont présentes par exemple dans les huiles essentielles de fève Tonka sous forme de « Coumarine », les huiles essentielles de Céleri sous forme de « Sédanolide », ainsi que dans celles de racines de Costus sous forme de « Costuslactone ». On les trouve encore dans les huiles essentielles de racines d’Aunée sous forme « d’Allantolactone ou Hélénine », et de Citron ou encore de Bergamote sous forme de « Citraptène et de Bergaptène »

Principe de la détermination

La détermination de l’indice d’acide des huiles essentielles revient à neutraliser les acides libres de celles-ci par l’hydroxyde de potassium (KOH) ou potasse caustique.

Matériel

Outre le matériel courant de laboratoire, et notamment une burette de 25 ml graduée en 0,1 ml avec son support et une pipette à un trait de 5 ml, il convient de disposer d’un erlenmeyer de 250ml à large col et en verre résistant aux alcalis (borosilicate).

Réactifs chimiques nécessaires

1/ Ethanol à 95 % V/V, fraîchement neutralisée par la solution de KOH en présence de phénolphtaléine ou de rouge de phénol lorsque l’huile essentielle contient des substances composées de groupes phénoliques.

2/ Hydroxyde de potassium, solution titrée environ 0,1 N dans l’éthanol, régulièrement contrôlée.

3/  Phénolphtaléine, solution à 2 grammes au litre dans l’éthanol à 95 %.

4/  Rouge de phénol, solution à 0,4 gramme au litre dans l’éthanol à 20 %.

Prise d’essai

La prise d’essai pour la détermination est de 2 g + 0,05 g d’huile essentielle pesée à 1 mg près.

Détermination

Introduire la prise d’essai dans l’erlenmeyer propre et sec, ajouter 5 ml d’éthanol neutralisé avec la pipette, mettre 5 gouttes de phénolphtaléine (ou de rouge de phénol s’il s’agit d’HE phénoliques) puis neutraliser la solution obtenue avec l’hydroxyde de potassium à l’aide de la burette, jusqu’à l’apparition d’une coloration persistant quelques secondes. Si le volume versé, en millilitres, pour obtenir la coloration, est inférieur à 2 ou 3 ml recommencer l’opération avec une prise d’essai plus importante (par exemple 3 ou 4 g).

Expression des résultats

m = masse en grammes de la prise d’essai ;

V = volume en millilitres d’hydroxyde de potassium ;

L’Indice d’Acide I.A. est donné par la formule suivante : 5,61 x V

                                                                                         m

* I.A. est donné avec une décimale.

Publié dans Huiles Essentielles

Commenter cet article